collectionsf.jpg, mai 2020

Voici quelques informations supplémentaires sur la collection d’anticipation (dont le nom sera communiqué ultérieurement) que Jacques Flament me fait l’honneur de me confier.

Le genre

Les tapuscrits devront relever strictement du genre de l’anticipation, qui en gros englobe la science-fiction. Un récit qui se situe dans le futur et présente des innovations technologiques pas encore en service aujourd’hui entre bien entendu dans les critères. Mais s’il se situe dans l’avenir et décrit une évolution possible de l’humanité sans avoir recours à une technologie autre que l’actuelle, pourquoi pas. Sont toutefois exclus les genres liés à la fantasy, souvent couplée avec la science-fiction dans les « littératures de l’imaginaire », ou ceux relevant du steampunk, situés donc dans le passé.

Le format

Un tapuscrit = une longue nouvelle. Pour des raisons de fabrication des livres papier au format 13 cm × 13 cm, la nouvelle devra comporter entre 45 000 et 55 000 signes, espaces comprises. Veuillez contrôler la longueur avant envoi, car tout texte n’entrant pas dans la fourchette demandée devra être rejeté automatiquement. Le prix de vente des livres de la collection sera de 7 €.

La procédure

Seuls les tapuscrits complets (pas de résumé, pas de requête pour savoir si un début plaît, etc.) envoyés électroniquement seront lus. Vous pouvez envoyer tout format de fichier texte généralement utilisé (PDF de préférence, Word, LibreOffice, texte seul…) à l’adresse collectionsf_jfe@toniello.net, et exclusivement à cette adresse. Seuls les textes retenus feront l’objet d’une réponse — l’envoi d’un fichier au format Word, LibreOffice ou texte sera nécessaire à la mise en pages. Après une période de deux mois sans réponse, les tapuscrits seront réputés non sélectionnés. La communauté des autrices et auteurs de Jacques Flament alternative éditoriale étant une grande famille, il se peut que nous nous connaissions, virtuellement ou même « en vrai ». Je ne pourrai me permettre de répondre à celles ou ceux que je connais personnellement et qui demanderaient des nouvelles, à l’adresse mentionnée ou ailleurs, par souci d’équité. Si envoyer sous votre identité réelle vous pose problème (je peux le comprendre), comme la soumission est entièrement électronique, vous pouvez utiliser une adresse courriel où votre nom n’apparaît pas.

Les droits

Les textes publiés étant soumis à contrat d’édition, ils devront impérativement être inédits, c’est-à-dire également n’avoir jamais été publiés en revue papier ni virtuellement. Ils seront publiés à compte d’éditeur avec droits d’auteur de 7 % sur tout exemplaire vendu, avec la possibilité d’acquérir (sans aucune obligation) des ouvrages pour des ventes directes personnelles avec une remise de 25 % par rapport au prix de vente public (en sus des 7 % de droits d’auteur).

Merci !