Un film de Jayro Bustamante (2015), avec María Mercedes Croy, María Telón et Manuel Antún.
1       Ixcanul, Ixcanul :
2       la chaleur du volcan
3       et des esprits contenus
4       dans une bouteille refuge
5       excite les porcs et les rêves. Dans
6       l’accouplement une lueur
7       — qu’y a-t-il au-delà ?
8       L’abondance sûrement
9       l’absence de serpents dans les champs
10      où les caféiers déploient
11      les fruits qui nourrissent l’étranger
12      Avant tout espoir,
13      vie meilleure — poids des traditions
14      aussi ; éternelle histoire
15      d’un hymen arrangé. Et puis
16      la fuite d’un ventre plein,
17      l’épopée ; les routes caillouteuses,
18      les embouteillages inconnus ;
19      la langue, la langue — l’espagnol
20      qui domine et prend, prend —
21      creuse dans les paupières
22      Reste, éternelle — suave — consolatrice
23      la chaleur du volcan :
24      Ixcanul, Ixcanul